Recommandé, 2020

Choix De L'Éditeur

NBR

Définition Psychologie légale

Qu'est-ce que la psychologie judiciaire?

La psychologie médico-légale est le domaine de la psychologie qui, ajouté aux connaissances juridiques, est appliqué dans le système judiciaire et par la police pour contribuer à la résolution des affaires.

La psychologie médico-légale utilise les connaissances et les techniques de la psychologie pour tracer les profils des parties impliquées dans le processus ou l'enquête afin de vérifier leurs motivations, leurs intentions ou tout autre élément contribuant au procès.

Comme il s’agit d’une subdivision de la psychologie, le professionnel doit avoir une formation supérieure dans le domaine puis une spécialisation, car la psychologie légale a ses propres organisations, formation et recherche.

Il convient de noter que, comme toutes les professions liées à la loi, ses attributions, exigences et caractéristiques peuvent varier en fonction du système juridique de chaque pays. Au Brésil, par exemple, il n’est pas encore courant que des psychologues s’excluent dans la région, mais fournissent ce type de service en cas de besoin.

La psychologie médico-légale peut aussi être appelée psychologie légale, bien que certains auteurs considèrent que cette dernière est plus complète.

Importance de la psychologie légale

La psychologie légale progresse à mesure que les instruments et les méthodes de la psychologie sont améliorés. Les résultats importants de cette évolution sont:

  • applications plus efficaces dans les enquêtes judiciaires et policières;
  • humanisation des parties impliquées;
  • traitement et décisions judiciaires de plus en plus personnalisés en fonction des cas et, par conséquent, plus justes .

Dans les cas où cela est approprié, la psychologie judiciaire agit comme une aide à la justice . Les psychologues judiciaires agissent de manière totalement impartiale et leurs opinions doivent toujours être objectives, c'est-à-dire qu'elles peuvent favoriser les deux côtés.

Exemples d'applications de psychologie légale

Les exemples ci-dessous ne sont pas les seules situations dans lesquelles la psychologie légale est appliquée. Quel que soit le sujet de l'affaire (droit en cours de discussion), les parties ont le pouvoir de demander l'avis technique d'un psychologue.

En outre, le juge a toute liberté pour nommer un psychologue qui agira dans l’affaire chaque fois que celui-ci le jugera utile. Cependant, les cas les plus récurrents d'application de la psychologie légale sont liés:

à l'état mental des accusés dans les procédures pénales

Dans les cas où la folie du défendeur est alléguée, il est nécessaire d'évaluer son imputabilité (capacité de rendre des comptes). Pour cela, la psychologie médico-légale analyse le profil psychologique de l'accusé afin de déterminer dans quelle mesure il a le discernement de ses actes. Dans ces cas, le rapport technique est crucial pour définir la phrase.

à la garde de l'incapable

Lors de litiges judiciaires visant à décider de la garde des personnes inaptes, le psychologue légiste évalue le profil psychologique de toutes les parties impliquées pour donner un avis sur qui devrait prendre soin de la personne.

au risque de violence

Dans les cas où des risques de violence (souvent domestiques) sont allégués, le psychologue judiciaire évalue la victime potentielle, l'agresseur potentiel et les témoins éventuels afin de préparer une sentence qui assiste le juge dans la décision.

à la médiation

Dans les cas où un accord est possible, un psychologue légiste peut aider les parties à trouver des intérêts communs et à mettre fin au différend.

Catégories Populaires

Top