Recommandé, 2020

Choix De L'Éditeur

Pro

Définition Liens de tiers

Quels sont les embargos de tiers:

Les saisies par des tiers sont un type de poursuite visant à protéger la possession ou la propriété d'un bien saisi par une décision de justice rendue dans une action en justice à laquelle le propriétaire ou le propriétaire n'était pas partie.

Exemple :

Au cours d'un processus d'exécution, ses avoirs ont été saisis. Cependant, au moment de la saisie, l'huissier a saisi une voiture qui se trouvait chez Carlos mais qui appartenait à John, ce qui lui donne le droit de réclamer des privilèges de tiers pour recouvrer ses biens.

Les règles relatives aux embargos de tiers sont énoncées aux articles 674 à 681 du Code de procédure civile, qui relèvent du titre "Procédures spéciales". Par conséquent, les embargos imposés aux tiers, bien qu’ils aient été déposés au cours d’une procédure, n’ont pas la nature d’une réparation, mais bien d’une action.

Les embargos de tiers, ainsi que d'autres procédures spéciales, ont des effets divers. Premièrement, les privilèges des tiers ont un effet déclaratoire, car ils visent à déclarer l’acte exécutoire constituant le bien illégitime. L’action a alors un effet constitutif, dès lors qu’elle reconnaît l’existence d’un droit. Enfin, l'action a également des effets exécutoires, car elle peut déterminer, de manière pratique, la libération d'un bien.

Qui peut déposer des privilèges de tiers?

L'article 674, aux paragraphes 1 et 2 du code de procédure civile, indique qui est légitimement actif pour déposer des privilèges de tiers:

  • Les embargos peuvent être des tiers, y compris des fiduciaires, ou des possesseurs.
  • Les personnes suivantes sont considérées comme des tiers pour le dépôt des saisies:
  • le conjoint ou partenaire, lorsqu'il défend la possession de ses propres biens ou ses actions, sauf dans les cas prévus à l'art. 843;
  • l'acquéreur de biens dont la restriction résulte d'une décision déclarant l'inefficacité de la vente effectuée lors d'une exécution frauduleuse;
  • qui subit une restriction légale de ses biens en raison du non-respect de la personnalité juridique, dont il n'était pas partie;
  • le créancier avec une garantie réelle d'empêcher l'expropriation judiciaire de l'objet du droit de garantie réel, s'il n'a pas été convoqué, conformément aux termes juridiques des actes d'expropriation respectifs.

Quelles sont les conditions pour déposer des privilèges de tiers?

Le dépôt de privilèges de tiers dépend de deux exigences. Le premier est l’existence d’une mesure exécutoire dans une procédure dans laquelle le propriétaire ou le propriétaire du bien n’est pas partie. La seconde est l'incompatibilité du bien avec l'exécution.

Il appartient au pétitionnaire de prouver ces hypothèses de pertinence pour le dépôt de la plainte.

Quelle est la procédure pour les privilèges de tiers?

En vertu de l'article 677 du code de procédure civile, la demande initiale d'embargo doit contenir des preuves de la situation du contrefacteur du tiers, ainsi que des preuves de possession ou de domination du bien.

La valeur de la cause dans les privilèges de tiers doit être la valeur de la propriété restreinte.

La convocation de l'accusé est personnelle s'il n'y a pas de procureur défini dans le dossier de la procédure au principal (dans lequel l'exécution du bien a été déterminée).

Les embargos peuvent être contestés dans les 15 jours. Après, l'action suivra par la procédure commune.

En cas de provenance, le juge suspendra les mesures de restriction des biens réclamés et, si nécessaire et nécessaire, le maintien ou la réintégration de la possession.

Est-il possible de déposer une injonction à l'encontre d'une tierce partie?

Les privilèges de tiers peuvent être préventifs. L'article 674 du code de procédure civile énonce clairement en ses termes que:

Toute personne qui, n'étant pas partie à la procédure, est soumise à une restriction ou à une menace de restriction sur des avoirs dont elle dispose ou dispose d'un droit incompatible avec l'acte de restriction, peut demander sa radiation ou son interdiction par le biais de privilèges de tiers.

La Cour supérieure de justice a déjà rendu des décisions affirmant que l'enregistrement (l'enregistrement officiel) de l'existence d'une exécution sur une propriété donnée constituait déjà un motif suffisant autorisant le dépôt préventif de privilèges de tiers.

Quelle est la date limite pour le dépôt des privilèges de tiers?

Conformément à l'article 675 du code de procédure civile, les embargos peuvent être levés à tout moment du processus de connaissance jusqu'à ce que le jugement soit définitif et, lors de l'exécution du jugement ou de l'exécution, dans les 5 jours suivant le prononcé de la décision, initiative privée ou aux enchères, mais toujours avant la signature de la lettre correspondante.

Quel est le tribunal compétent pour juger des privilèges de tiers?

Même s’il s’agit d’une action autonome, les tierces parties ont une relation accessoire avec le processus qui a déterminé la constriction du bien. Ainsi, les privilèges du tiers doivent être opposés au même jugement que celui responsable de l'exécution.

Dans les cas où l'exécution est effectuée par lettre préemptive, le tribunal compétent pour évaluer les embargos doit être celui qui a déterminé, de manière spécifique, la restriction du bien en question.

Engagements de tiers dans le processus de travail

Les privilèges de tiers sont également utilisés dans les procédures de travail par le biais de l'application subsidiaire des règles de procédure civile, conformément à l'article 769 de la codification des lois du travail.

Catégories Populaires

Top