Recommandé, 2020

Choix De L'Éditeur

Définition s Principes de proportionnalité et de raisonnabilité

Quels sont les principes de proportionnalité et de raisonnabilité:

Les principes de proportionnalité et de raisonnabilité sont des préceptes qui guident l’application du système juridique afin qu’il réponde à la situation concrète de manière appropriée et proportionnée.

Les principes de proportionnalité et de raisonnabilité assurent la cohérence entre l'application et le but de la loi, assurant ainsi son utilisation équitable. Pour cette raison, les principes sont également appelés le principe de la prohibition de l'excès .

Les principes de proportionnalité et de raisonnabilité sont considérés comme des principes généraux du droit et s’appliquent donc à tous les domaines. Cependant, comme elles ont une application plus récurrente dans l'administration publique, elles sont davantage étudiées en droit administratif.

En ce qui concerne l'administration publique, les principes de proportionnalité et de raisonnabilité sont implicites dans la Constitution fédérale et expressément prévus à l'article 2 de la loi n ° 9 784/99 qui régit le processus administratif au niveau fédéral:

L'administration publique obéira, entre autres, aux principes de légalité, de motivation, de motivation, de raisonnabilité, de proportionnalité, de moralité, de défense généreuse, de contradiction, de sécurité juridique, d'intérêt public et d'efficacité.

Par administration publique, les trois branches du gouvernement (exécutif, législatif et judiciaire) doivent être comprises dans tous les domaines de la compétence fédérale, ainsi que les entités de l'administration publique indirecte (municipalités, fondations, sociétés anonymes et sociétés à capitaux mixtes). En bref, toute entité se livrant à une activité d’État doit appliquer les principes de proportionnalité et de raisonnabilité.

Existe-t-il une différence entre les principes de proportionnalité et de raisonnabilité?

Il n'y a pas de consensus dans la doctrine et la jurisprudence sur les différences entre les principes de proportionnalité et de raisonnabilité.

Une grande partie de la doctrine et de la jurisprudence traitent les principes comme des synonymes, car les deux termes véhiculent la même idée d'adéquation. Cette vision commune des principes ne préjuge pas de la compréhension ou de l'application des instituts.

Il existe des auteurs qui font des différences techniques entre les principes de proportionnalité et de raisonnabilité. Cet aspect est également adopté par la jurisprudence. Selon elle, alors que la proportionnalité consiste en la graduation de la mesure (interdiction de tout excès), le caractère raisonnable prend en compte les analyses de:

Adéquation : compatibilité entre la mesure adoptée et le cas spécifique.

Besoin : caractère exécutoire de la mesure à la lumière de la situation.

La différence la plus évidente entre les principes de proportionnalité et de raisonnabilité est l’origine. Bien que la proportionnalité ait son origine dans le droit allemand, le caractère raisonnable apparut dans le droit anglo-saxon.

Exemples d'application des principes de proportionnalité et de raisonnabilité

S'agissant de principes généraux, la proportionnalité et le caractère raisonnable peuvent être appliqués dans toutes les branches du droit. Quelques exemples sont:

Droit administratif : un agent de surveillance de la santé contrôle un supermarché et trouve deux paquets de riz un jour périmé. Parmi les sanctions applicables à l'affaire, l'agent applique les plus graves et interdit l'établissement pendant 30 jours. Dans ce cas, le propriétaire du supermarché peut faire appel de la décision en invoquant les principes du caractère raisonnable et de la proportionnalité.

Droit pénal : en droit pénal, considérant que le juge doit suivre les règles de dosimétrie de la peine, les principes de raisonnabilité et de proportionnalité sont davantage centrés sur le législateur, qui, au moment de définir la peine, doit rester compatible avec le bien juridique protégé. Ainsi, un crime léger contre la propriété ne devrait pas avoir la peine plus grande qu'un crime contre la vie.

Droit du travail : en droit du travail, les principes de proportionnalité et de raisonnabilité se manifestent, par exemple en cas de licenciement pour juste motif. Le système juridique prévoit que, pour l'application d'une peine aussi sévère, une faute grave est nécessaire. Ainsi, il doit y avoir une proportionnalité entre la conduite de l'employé et la décision de l'employeur.

Catégories Populaires

Top